Château La Roche-en-Ardenne

Le Château La Roche-en-Ardenne est classé au patrimoine wallon. Il est une image emblématique de la région. Les voyageurs viennent découvrir le château fort, son incroyable histoire et l’ancien village à ses pieds. Les ruines du château offrent un magnifique exemple de l’architecture militaire à travers plusieurs siècles d’histoire. Un beau sentier rejoint la forêt jusqu’à un point de vue splendide sur la vallée avec l’Ourthe qui coule au milieu.

Chateau Roche Ardenne

Le Château La Roche-en-Ardenne date du IXe siècle. C’est impressionnant d’apercevoir le château posé sur son bloc rocheux lorsqu’on arrive en empruntant la route qui longe l’Ourthe. Les hauts murs et les tours de garde dominent encore le vieux village posé à ses pieds. Les meurtrières et les oubliettes restituent l’atmosphère féodale lorsque la région était régulièrement en guerre. On imagine facilement les habitants qui préféraient ne pas trop s’éloigner du château au cas où ils seraient surprit par une nouvelle attaque. En cas d’alerte, ils pouvaient vite venir se réfugier dans l’enceinte du château.

Les historiens ont établi que la région était déjà habitée au néolithique. Les belges de l’Antiquité avaient construit un oppidum sur l’éperon rocheux que nous voyons, sorte de fortification ancienne avec des remparts en bois qui servait de protection contre les envahisseurs. Cela n’a pas suffi à empêcher les Romains de s’emparer de l’Ardenne en l’an 57 avant JC. L’oppidum en bois a été remplacé par un fortin plus résistant dans lequel ont été découvertes des pièces de monnaies de l’Empereur Domitien (81-96) et de Constantin II (337-340).

dessin oppidum

La décadence progressive de l’empire romain finit par affaiblir l’occupation. Les Francs, peuple germanique, profitèrent de l’aubaine pour prendre le contrôle de la région, exploiter les champs, le fleuve et les carrières. Les principaux métiers au Moyen Age se regroupaient en corporation avec un chef, des privilèges et un saint patron pour les protéger. Les principales corporations étaient les tisserands, les tanneurs, les merceniers et les cordonniers.

histoire Roche Ardenne

Le Château La Roche-en-Ardenne était situé sur une route fréquentée par de nombreux marchands. La région s’enrichissait. Le Compte du Luxembourg autorisa en 1331 la fortification de la vieille ville et l’édification des tours et de la muraille. Le Château La Roche-en-Ardenne devint la capitale de la Province du Luxembourg et connu ses belles années jusqu’au XVIIe siècle. Le château devint une véritable forteresse avec des remparts et un système de protection de plus en plus sophistiqué pour faire face aux agresseurs venus de France et du reste de l’Europe.

Roche Ardenne histoire

Louis XIV du Royaume de France finit par prendre le contrôle de la région à la fin du XVIIe siècle. Le Château La Roche-en-Ardenne devint le centre de ravitaillement de l’armée française. Les soldats se battaient dans les régions voisines. Des énormes fours permettaient de cuire jusqu’à 3000 rations de pain par jour. Un disciple du Marquis de Vauban entrepit des grands travaux pour améliorer la défense du château. L’objectif était de faire face à la modernisation des armes et des canons à feu. Il renforça les remparts et fit construire des casernes et une terrasse d’artillerie.

histoire chateau roche ardenne

A partir du milieu du XVIIIe siècle, le Château La Roche-en-Ardenne fut transféré à l’Espagne puis à l’Autriche. Il commença ensuite à se dégrader par manque d’entretien. Le château finit par être complètement abandonné ou utilisé comme carrière. Les habitants firent même pousser des légumes à l’intérieur de l’enceinte principale. La Région Wallonne et l’association Sauvegarde du Patrimoine Historique Rochois commencèrent en 1995 à déblayer les vestiges du château qui se trouvaient cacher sous une épaisse couche de terre. On fit ainsi réapparaitre l’ancienne chapelle et les fortifications. Des objets d’époque ont aussi été retrouvés.